La SHAASM dans la presse

la Shaasm dans la presse

 

Cette rubrique a vocation à recenser les références et citations reprises par la presse et plus généralement par les media des évènements et nouvelles impliquant notre Société d’Histoire.
Merci à tous de ne pas hésiter à nous faire part de vos découvertes dans ce domaine, par exemple via le formulaire de contact ou la possibilité de laisser sur ce site des commentaires et références.

 

120 ans de mémoire collective malouine

 Publié le 16 décembre 2019 à 15h26 

VOIR LES COMMENTAIRES

Jean-Luc Blaise et René Marçais ont rappelé, lors de la première conférence, les fondements de la société savante.

Jean-Luc Blaise et René Marçais ont rappelé, lors de la première conférence, les fondements de la société savante.

Autour de 200 sociétaires se sont retrouvés ce lundi 16 décembre à l’IUT pour célébrer les 120 ans de la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Saint-Malo (SHAASM).

En préambule aux six conférences, Jean-Luc Blaise, le président, a tenu à rendre hommage à un sociétaire récemment disparu, Alain Roman, qui a su faire partager son amour de l’histoire « en regardant sous les tapis de l’histoire. Ses 19 conférences feront l’objet d’un recueil qui sera préfacé par André Lespagnol », a annoncé le président.

Les femmes il y a cent ans

Tout au long de ses 120 années, la SHAASM a voulu être « veilleur et passeur ». « Elle a un rôle à jouer dans la transmission intergénérationnelle », a insisté Jean-Luc Blaise qui, avec un ancien président, René Marçais, est revenu sur les premiers pas de la société malouine. Forte de 31 adhérents en 1899, elle compte aujourd’hui 525 adhérents. C’est en 1920 que les femmes ont fait leur entrée dans la société savante qui s’était donné Annick Magon de Saint-Élier comme première présidente, en 2010.

Retrouvez plus d’articles

société savante d’histoire et d’archéologieSHAASM

 

article du 16/12/2019

 

120 ans d’histoire malouine en continu avec la Société d’archéologie

 Publié le 12 décembre 2019 à 15h03 

PHILIPPE DELACOTTE

VOIR LES COMMENTAIRES

image: https://www.letelegramme.fr/images/2019/12/12/jean-luc-blaise-l-actuel-president-de-la-shaasm_4956255_537x330p.jpg?v=1

Jean-Luc Blaise, l’actuel président de la SHAASM.
Jean-Luc Blaise, l’actuel président de la SHAASM.

Il y a 120 ans, Jules Haize et Eugène Herpin ont souhaité conserver la mémoire des grands hommes de Saint-Malo. C’était le point de départ de la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Saint-Malo.

La Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Saint-Malo (SHAASM) fête ses 120 ans ce lundi 16 décembre. Depuis 1899, les conférences du troisième lundi du mois ne se sont jamais interrompues. Une belle constance !

Conserver la mémoire des grands hommes

On remonte le calendrier. Nous sommes en 1898 et Saint-Malo vient de fêter les 50 ans de la mort de Chateaubriand. Jules Haize, 26 ans, et Eugène Herpin, 36 ans, ont alors l’idée de conserver la mémoire des grands hommes de leur ville, en organisant chaque mois une réunion littéraire ou scientifique. La société est créée l’année suivante et la première conférence se déroule le 16 décembre 1899, le jour où dans « Le Salut », paraît l’annonce de la création de la SHAASM, trois jours après la création de la société. Sur ces fonts baptismaux, on trouve des hommes illustres comme l’historien Arthur de La Borderie ou encore Mgr Duchesne.

1 445 conférences dans 120 ouvrages

Aujourd’hui, Jean-Luc Blaise, qui a succédé à Annick Magon de Saint-Elier, préside la société depuis juillet 2017. 1 445 conférences ont été recueillies dans les 120 ouvrages qui paraissent chaque année depuis 1900. Étienne Blandin ou encore Roger Vercel ont contribué à alimenter l’histoire du passé de Saint-Malo.

Alain Roman, récemment disparu, est l’auteur à lui seul de 19 conférences qui seront prochainement rassemblées dans un recueil à paraître aux éditions Cristel. Un hommage lui sera d’ailleurs rendu lundi, au cours de la célébration de cet anniversaire, qui verra défiler à la tribune Gilles Foucqueron, Bertrand Belurier, Jean-Luc Colliot et Jean-Louis Favre ainsi que Gaëlle Delignon et Marc Jean.

À LIRE SUR LE SUJETAlain Roman. Celui qui regarde sous le tapis

La SHAASM compte 550 adhérents.


Pratique

Les 120 ans de la SHAASM le lundi 16 décembre, de 14 h à 16 h 45, à l’IUT.


© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/ille-et-vilaine/saint-malo/120-ans-d-histoire-malouine-en-continu-avec-la-societe-d-archeologie-12-12-2019-12456579.php#jclpb6UeqTXyuryR.99

 

Article du PAYS MALOUIN en date du 12 décembre 2019:

POUR AGRANDIR: cliquez sur cette image, puis re-cliquez sur la plus petite qui apparaît

 

Isabelle LÊ.Modifié le 23/11/2019 à 12h48 Publié le 23/11/2019 à 12h44

Nécrologie. Alain Roman, spécialiste de l’histoire de Saint-Malo, est décédé

Homme discret et accessible, Alain Roman était un des historiens locaux de référence à Saint-Malo. Il a signé de nombreux ouvrages, notamment sur l’épopée des corsaires.

Le Malouin Alain Roman, historien et chercheur, a écrit plusieurs ouvrages sur l’histoire de Saint-Malo.

Le Malouin Alain Roman, historien et chercheur, a écrit plusieurs ouvrages sur l’histoire de Saint-Malo.

Alain Roman est décédé dans la nuit du jeudi au vendredi 22 novembre 2019, alors qu’il venait de fêter ses 78 ans. L’émotion est grande à Saint-Malo où l’homme était très apprécié pour sa gentillesse et sa discrétion.

Cet ancien professeur d’histoire-géographie avait été nommé à Saint-Malo en 1963. Il avait fait une partie de sa carrière au lycée Jacques-Cartier. Très actif, il a toujours fait quelque chose à côté. Du syndicalisme, de la politique… et des recherches, confiait-il dans nos colonnes en 2016, après sa promotion au grade de Chevalier des Arts et des Lettres.

Alain Roman avait occupé le poste d’adjoint à l’urbanisme, de 1977 à 1983, sous la mandature de Louis Chopier (PS).

« Un homme d’une valeur extraordinaire »

Cet habitant du quartier de Saint-Servan a consacré une bonne partie de sa retraite à l’écriture de livres sur le passé de Saint-Malo.

Il avait toujours plein de projets, confie l’éditrice Élodie Penot. Alain Roman a signé plusieurs ouvrages aux éditions Cristel sur la saga des Surcouf. Il avait aussi décortiqué les événements marquants de la cité dans la série Un Siècle d’histoire au pays de Saint-Malo.

Le Malouin était apprécié pour ses qualités humaines. L’homme ressemblait à l’auteur. Il était d’une grande gentillesse et d’une grande disponibilité.

Un historien d’une grande fiabilité

Alain Roman bénéficiait d’une belle popularité qu’il pouvait mesurer lors de séances de dédicaces en librairie ou lors du festival Etonnants Voyageurs. Ses anciens élèves, de tous âges, venaient le saluer, et ils étaient extrêmement nombreux. Ses lecteurs lui étaient très fidèles et très reconnaissants.

Historien d’une grande fiabilité, il vérifiait toujours ses informations à la source. Il était très précis et très juste, poursuit l’éditrice Elodie Penot. Toujours disponible, il ne se mettait jamais en valeur mais il avait une valeur extraordinaire.

Un expert de Surcouf

Alain Roman n’hésitait pas à s’emparer de sujets sensibles comme la traite des esclaves (Saint-Malo au temps des négriers, paru en 2001). Membre de la Société d’histoire de Saint-Malo pendant plus de 30 ans, il y a donné vingt conférences. C’est un personnage qui vient de partir. Un homme discret, taiseux, très observateur, témoigne Jean-Luc Blaise, président de l’association.

L’historien local aimait fouiller là où les autres n’allaient pas chercher. Il regardait à côté des légendes et passait un temps considérable aux archives. C’était le meilleur spécialiste de Surcouf. 

Claude RENOULT@ClaudeRENOULT :

Alain Roman nous a quittés la @VilleSaintMalo est en deuil. Professeur apprécié et historien reconnu il fût aussi un élu responsable de l’urbanisme donnant ainsi 6 ans de sa vie à ses concitoyens.

Un homme de transmission

Alain Roman avait à coeur de transmettre son savoir. André Lespagnol, professeur honoraire à l’université Rennes 2, l’avait accompagné dans ses études. Grâce à ses recherches, il est devenu l’un des plus fins connaisseurs de l’histoire malouine. Il était passionné, progressiste, c’était une personnalité remarquable. 

Philippe Petout, conservateur des musées de Saint-Malo, fait également part de son émotion : C’est une grande perte pour la divulgation de l’histoire malouine.

Claude Renoult, maire de Saint-Malo, salue le professeur apprécié et historien reconnu. 

Le conseiller régional Stéphane Perrin perd un ami «dont la conversation était toujours un moment de bonheur. Au travers de ses livres, le lien affectif qu’il a noué avec Saint-Malo et avec de nombreux Malouins perdurera longtemps encore.

Le député Gilles Lurton retiendra son ouvrage sur la traite négrière, un livre qui a dû faire l’objet d’un travail de recherche impressionnant. C’est une page de Saint-Malo qui se tourne.

Une cérémonie religieuse sera célébrée mardi 26 novembre, à 10 h 30, en l’église Saint-Jean l’Evangéliste de Bellevue.

 

Découvrez en avant-première le Musée d’Histoire Maritime – Saint-Malo

 

Création de l’Association des Amis du Musée d’Histoire Maritime – Saint-Malo


logo
Article du 13/07/2019

L’amiral Pierre-Xavier Collinet, le président pressenti de l’Association des amis du musée, et Patrick Hubert, le futur secrétaire général.

En attendant de voir le Musée d’histoire maritime (MHM) sortir du sol, en 2022, la Maison du projet a ouvert ses portes au public, au 27, quai Duguay-Trouin, à quelques pas du futur chantier, le 20 juin. « Ce nouveau site est l’espace de préfiguration du musée. Il présente aux visiteurs les premiers visuels du projet tels que la maquette ou encore le film de présentation du futur musée et des objets issus des nombreuses collections des musées de la Ville, comme ceux de la Natière ou des Terre-Neuvas, dont certains n’ont encore jamais été exposés », explique un responsable de la Maison. Cet espace doit permettre aux visiteurs de se familiariser avec l’approche du nouveau musée et de découvrir le projet scientifique et culturel de l’exposition permanente.

Un ancien préfet maritime à la tête de l’association

Dans la foulée, le 21 juin, l’Association des amis du MHM a été lancée. L’élection du président se fera en septembre, mais l’amiral Pierre-Xavier Collinet est déjà pressenti pour en prendre la tête. « Je suis Malouin. Après avoir parcouru le monde, je suis revenu m’installer ici, sur mes racines familiales. » Surtout, l’amiral a une belle expérience dans le domaine maritime. « Je suis marin de la Marine nationale. Pendant 40 ans, j’ai eu une carrière très active et j’ai été beaucoup à l’étranger. J’ai terminé comme préfet maritime à Toulon. »

L’homme a également une expérience dans l’univers des musées, car il a été président du conseil d’administration du musée de la marine, à Paris. L’amiral s’est déjà entouré d’une équipe, composée notamment de trois vice-présidents : le médecin et auteur de livres sur l’histoire de Saint-Malo, Gilles Foucqueron, un autre spécialiste de l’histoire malouine, André Lespagnol, et le président du directoire de la Caisse d’Épargne Bretagne Pays de la Loire.

Le secrétaire général sera Patrick Hubert, également passionné par l’histoire de la cité corsaire. L’association défend plusieurs objectifs. « Le premier est de développer l’intérêt d’un large public, local et national, voire international. Nous avons de l’ambition. » Le but est aussi est d’apporter un soutien à la communication autour du MHM, notamment via la Maison du projet. « Nous avons pour mission de préparer le musée aujourd’hui et de l’accompagner demain. »

L’association veut aussi être une force de proposition pour aider l’équipe du futur musée. « L’histoire de Saint-Malo est vaste et elle n’est pas terminée, explique l’amiral. Ce musée va permettre d’écrire l’histoire de Saint-Malo d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Saint-Malo est à l’aube d’une ouverture extraordinaire. »

Contact : L’Association des amis du musée d’histoire maritime, 27, quai Duguay-Trouin.

 

Notre Président Jean-Luc BLAISE est reçu le 12 avril 2019 par « Radio Parole de Vie »

 

Jean-Luc BLAISE, président de la SHAASM interviewé à Radio Parole de VieLa video accessible ci-dessous permet de suivre ses commentaires sur le thème « Qui étaient les Chouans? » en vue de la présentation de la conférence de la SHAASM du 18 avril suivant par Jean-Claude MENES sous le titre « Histoires de Chouans – Première partie: les espérances »

 cliquer sur ce lien:   Interview de JL Blaise à Radio Parole de Vie

 

La SHAASM présentée dans Ouest-France dans son édition de Saint-Malo du 24 février 2019

 

Important succès de la visite organisée et commentée par la SHAASM du centre de SAINT-SERVAN pour la journée du Patrimoine du 15 septembre 2018

 

 

Samedi 19 mai 2018: La SHAASM et les éditions Cristel à Etonnants Voyageurs

De gauche à droite: Jean-Luc Blaise, Virginie Penot et Gilles Foucqueron

 

http://www.ouest-france.fr/sites/all/themes/front/images/logos/logo-of-167x72.png

Article issu de l’édition de Saint Malo du vendredi 13 octobre 2017

 

Article issu de l’édition du jeudi 12 octobre 2017 du PAYS MALOUIN

 

http://www.ouest-france.fr/sites/all/themes/front/images/logos/logo-of-167x72.png

Article issu de l’édition de Saint Malo du lundi 21 août 2017L’ambassadeur du pape aux USA est malouin

La Société d’histoire et d’archéologie a invité, ce lundi, Mgr Christophe Pierre, originaire de Saint-Malo. Nonce apostolique à Washington,« je suis l’ambassadeur du pape aux États-Unis ». Mais c’est dans Intra-muros qu’il a grandi. Son parcours est lié à la cathédrale.« C’était la halte obligée entre la résidence familiale et le collège. » Il y a célébré ses ordinations sacerdotale et épiscopale. Parlant six langues,« je suis dans la lignée de ces Malouins qui sont partout dans le monde ». Dans son bureau, à Washington, trône une photo de Saint-Malo.« Solidor est mon port d’attache. Je voyage avec la certitude d’y revenir chaque été. » Ce lundi, René Colas donnera une conférence autour de la Rance, de son trafic maritime, des projets inaboutis…

Lundi 21 août: conférence, de 14 h 30 à 17 h 30, salle Sainte-Anne (Intra-muros), rue Sainte-Anne. Entrée gratuite.

cid:D970D07E-AD34-4D69-8945-E05652E35F89

Mgr Christophe Pierre et Jean-Luc Blaise, président de la SHAASM

 

http://www.ouest-france.fr/sites/all/themes/front/images/logos/logo-of-167x72.pngArticle issu de l’édition de Saint Malo du mardi 11 juillet 2017
Une figure de Saint-Malo disparaîtNécrologie On le rencontrait souvent, dès le matin, au point du jour, dans ces petites rues de l’Intra-muros qu’il affectionnait tant. Appareil photo en bandoulière sur la gabardine beige qu’il ne quittait pas, casquette de marin vissée sur la tête, il était de toutes les manifestations culturelles malouines. Professeur honoraire de l’Éducation nationale, officier dans l’ordre des Palmes académiques, ancien combattant AFN, féru d’histoire et membre actif de la Société d’histoire, Jean-Yves Béroul est décédé début juin, à Reykjavik (Islande), alors qu’il était parti sur les traces de Charcot. Les contraintes administratives ont fait qu’il n’a pu être inhumé que très récemment, dans le cimetière de Rocabey, où il avait passé toute sa jeunesse et qu’il continuait à chérir, assurant une permanence d’accueil au presbytère, où ses nombreux amis appréciaient sa gentillesse, son écoute bienveillante et sa discrétion.cid:808F937C-F1B9-42CD-818C-16221E5B469B

 

http://ouest-france.fr/sites/all/themes/front/images/logos/logo-of-167x72.pngarticle de l’édition Saint-Malo du 21 juin 2017Un rapprochement fondé sur l’Histoire

La Société Jersiaise et la Société d’Histoire et d’Archéologie de Saint-Malo ont plusieurs points communs. Elles souhaitent nouer des liens.

L’histoire

C’est en 2015 que tout a commencé. La société Jersiaise et la société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Saint-Malo ont échangé leurs publications respectives. Un an plus tard, une délégation de la SHAASM s’est rendue à Saint-Hélier, et en mai dernier treize membres de la société Jersiaise ont été accueillis à Saint-Malo. Il faut dire que les deux sociétés ont une ancienneté commune. Celle de Jersey date de 1873, et celle de Saint-Malo de 1899.« Nous avons une partie d’histoire maritime commune », précise Annick Magon, présidente de la SHAASM.« Ils ont accueilli nos prêtres et nos familles pendant la révolution française. À Terre-neuve, Jersiais et Malouins se côtoyaient lors des campagnes de pêche », ajoute Raphaël Treglos, responsable de la communication de la SHAASM.« Nous souhaitons établir une véritable coopération entre nos deux sociétés d’histoire, avec des échanges, des conférences. Ils ont des archives intéressantes sur lesquelles nous n’avons jamais travaillé », reprend la présidente. Lors de sa venue le président de la société jersiaise, Colin Perchard, a donné, en français, une conférence sur« un brexit culturel vu de Jersey. » Vivement intéressée par l’architecture des malouinières, la délégation a été reçue à la Ville-Bague. La collaboration entre les deux sociétés d’histoire est lancée, parmi les projets concrets,« nous voulons faire des recherches communes sur la grande pêche qui a été d’une grande importance dans nos histoires », conclut Annick Magon.

cid:AE9EC5A3-8281-4E51-8332-72281E9B950F
[ci-dessus Annick Magon de Saint Elier, présidente de la SHAASM, entourée de Jean-Luc Blaise, Vice-Président et Raphaël Tréglos, Responsable Informatique, à l’IUT de St-Malo le 19 juin 2017]

 

la Shaasm dans la presse

 

 

In memoriam:
décès du Professeur Loïc LANGOUËT le 15 février 2018

Loïc LANGOUËT (1941-2018)

  • Docteur en physique, Docteur en histoire,
  • Professeur émérite des universités.
  • Ancien directeur de la formation doctorale « Archéométrie et archéologie » à l’université de Rennes I. UMR 6566 CNRS
  • Président du Centre Régional d’Archéologie d’Alet à Saint-Malo.
  • Chevalier des Arts & Lettres
  • Chevalier de l’ordre national du Mérite
  • Membre de la SHAASM depuis 1971
  • Quinze présentations de conférences ou contributions à des publications de la SHAASM