Décès du Pr Lespagnol

 

IN MEMORIAM

Le Pr. André LESPAGNOL est décédé :
Saint-Malo perd un Grand historien et la Société d’Histoire un ami.

Le Pr. André LESPAGNOL, universitaire de renom, grande figure de la recherche historique malouine vient de nous quitter. Ce finistérien, né à Crozon en 1943, étudie à la Faculté des Lettres de Rennes, y devient agrégé d’histoire en 1965 puis enseigne à l’université de Montréal l’année suivante.

Revenu en Bretagne il noue un lien privilégié avec Saint-Malo et entame une importante recherche historique aboutissant à un doctorat d’État en histoire, soutenu en 1989 à l’Université Rennes 2. De ce monumental travail titré « Messieurs de Saint-Malo : une élite négociante au temps de Louis XIV » le Pr. Jean Delumeau qui l’a dirigé, disait « Ce grand livre instruira et captivera tous ceux sur qui le nom de Saint-Malo exerce un attrait puissant. Mais, en outre, il facilitera certainement pour les malouins eux-mêmes l’accès au troisième millénaire.»

Entre 1975 et 2020 le Pr. Lespagnol a beaucoup collaboré avec la Société d’histoire (SHAASM). Cet homme chaleureux était très apprécié. Ses nombreuses conférences laissaient découvrir un chercheur passionné et un orateur captivant. En janvier de cette année, lors de sa dernière prestation à Saint-Malo, l’auditoire avait été conquis, une fois de plus. Ce jour-là on traitait du thème « Saint-Malo, les malouins et la traite négrière » et il avait accepté de prêter sa voix et sa connaissance lors d’un cours UTL-SHAASM, préparé par son ami Alain Roman, disparu le mois précédent et qui lui avait demandé de le remplacer sentant sa santé vaciller. La complicité intellectuelle entre ces deux éminents historiens était évidente et l’émotion palpable.

Plus récemment il a préfacé l’ouvrage posthume d’Alain Roman regroupant ses travaux sur « Saint-Malo et ses activités maritimes à travers le monde XVI-XIXe » Participant au comité éditorial avec l’équipe de la Shaasm et les éditions Cristel, il en avait suggéré le titre. Dans les Annales à paraître ces jours-ci, il signe un long hommage à Jean Delumeau, son maître en histoire.

Saint-Malo perd un Grand historien et la Société d’Histoire un ami.

Jean-Luc BLAISE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *