Montée de la mer dans la région de St-Malo: éclairage scientifique des connaissances historiques

Montée de la mer dans la région de St-Malo: éclairage scientifique des connaissances historiques
Quand :
21 mars 2016 @ 14:30 – 17:00
2016-03-21T14:30:00+01:00
2016-03-21T17:00:00+01:00
Où :
CCI

par M. Bernard GOGUEL,

ingénieur hydraulicien, familier des sciences de la Terre et de leur histoire
Trois mois après la COP21, alors que les PPRSM (Plans de prévention des risques de submersion marine) sont à l’enquête publique pour les Marais de Dol et à l’étude pour Saint-Malo, que penser des annonces de montée du niveau de la mer ? Il est paradoxal de traiter de 3 millimètres par an, en un site record par l’amplitude de ses marées. Et pourtant, l’histoire de la région témoigne bien d’une lente remontée au fil des siècles… qui s’accélère, avec le réchauffement climatique actuel. La disparition de la forêt de Scissy en 709 autour du Mont Saint-Michel était une belle légende, mais on allait encore à pied à Cézembre au début du XVè siècle. Une excursion dans plusieurs échelles de temps de l’histoire et de la géologie sera proposée. On y montrera les développements considérables des connaissances sur les derniers siècles, et leur envolée sur les dernières décennies. On traitera aussi des moyens de mesures (300 ans de marégraphe à Brest, record inégalé, et 23 ans de mesures altimétriques satellitaires). Après Maupertuis et Celsius en Laponie (1736-37) et la genèse de l’isostasie, puis l’invention des âges glaciaires par Agassiz en 1837, la reconstitution des variations du niveau de la mer et la paléoclimatologie se sont trouvées étroitement couplées ; avec des moyens considérables : les carottages des fonds océaniques et des calottes glaciaires, et le thermomètre isotopique. La science s’est mondialisée comme la météorologie. Les rapports du GIEC montrent l’accélération en cours. A la fin du siècle, selon les capacités de l’humanité à limiter le réchauffement climatique, le niveau de la mer pourrait bien être monté d’un demi-mètre… ou plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *