Les pionniers de Terre Adélie 110 ans après Dumont d’Urville

Quand :
21 novembre 2011 @ 14:00 – 17:00
2011-11-21T14:00:00+01:00
2011-11-21T17:00:00+01:00

par Paul-Louis Paoli

Carte de la Terre-Adélie
Le 13 septembre 1948, l’aviso polaire « Commandant Charcot », armé par notre Marine Nationale, quitte Saint-Malo après une refonte complète dans les chantiers locaux. Il met le cap sur Brest où son équipement sera achevé. Deux mois plus tard, le 26 novembre, les aussières sont larguées, c’est le départ pour le grand Sud, à 15 000 miles, pour la Terre Adélie.Les acteurs de cette aventure n’imaginent pas ce qui les attend. Le pack, véritable bouclier de glace devant l’objectif, sera infranchissable en janvier 1949. Ils ignorent également les péripéties qui émailleront l’hivernage des onze explorateurs qui sont déposés sur les roches glacées du littoral de Terre Adélie, le 20 janvier 1950, cent dix ans après leur illustre prédécesseur, Jules Dumont-d’Urville. Avec des moyens qu’on jugerait bien sommaires aujourd’hui, ceux qu’on a appelé les « géants de 48 » ont fait face à un climat impitoyable et connu des moments exceptionnels. A pied, avec des traineaux tirés par des chiens, trois d’entre eux ont réalisé, en quarante deux jours la première traversée Est-Ouest de notre Terre Adélie.C’est leur épopée, car cela en fut une, qui est racontée. Épopée initiée par un trio de jeunes explorateurs courageux et téméraires, placée sous le patronage incontournable de Paul-Émile Victor, le fondateur des EPF (Expéditions Polaires Françaises). A l’aide des souvenirs d’un des protagonistes, Yves Vallette, maintenant doyen des explorateurs polaires français, l’aventure des « géants de 48 » est retracée avec un suspense contenu… Au moment où des expéditions françaises, anglaises, japonaises, chiliennes,… se ruent vers l’Antarctique, cette conférence, récit d’aventures vécues il y a soixante ans, fait revivre les explorateurs qui ont réussi à reprendre le fil d’une page de notre histoire à la fois locale et nationale. L’objectif premier était de réaffirmer les droits de la France sur ce territoire du bout du monde, droits qui commençaient à être contestés. Mission accomplie !
Aviso Cdt Charcot Terre-Adélie Terre-Adélie