Trafalgar, chronique d’une défaite annoncée

Quand :
19 octobre 2009 @ 14:00 – 17:00
2009-10-19T14:00:00+02:00
2009-10-19T17:00:00+02:00

par Madame Annick Magon de Saint-Elier

Bataille de Trafalgar

 

Trafalgar, dernière grande bataille navale sous voiles, est l’épilogue d’une histoire maritime commencée sous le règne de Louis XIII. Sous Richelieu la marine devient une institution structurée, monarchique, unitaire, « la Royale », nom qui, malgré cinq républiques, est encore donné à notre marine !

En 1689 nous entrons dans cette longue série de conflits commencée par la guerre dite de «la ligue d’Augsbourg», qui se terminera avec Trafalgar, où les combats navals ont pris la forme qu’ils conserveront presque sans modification pendant 114 ans C’est l’apogée de la guerre d’escadre. La révolution ruine de notre marine. En quelques années, le grand corps a cessé d’exister et avec lui disparaît la marine de Louis XVI, cette marine créée par Richelieu, Colbert, Choiseul, Castries, le Roi et la nation entière, cette marine qui a su tenir tête à l’Angleterre sous la conduite de Guichen, de Grasse, d’Estaing, Suffren, La Motte-Picquet. L’expédition et la conquête de l’Egypte ont pour but de ruiner le commerce anglais vers les Indes, la destruction en 1798 de notre flotte à Aboukir est la préfiguration du désastre final de Trafalgar en 1805. Voici ce que Napoléon disait de la marine : «Il ne faut pas oublier que la marine ne fait point partie de l’armée, que c’est dans l’Etat une organisation à part et qu’il y faut une manière d’être tout à fait différente». C’est à l’évolution de cette marine pendant cette période, qu’Annick Magon de Saint Elier, notre prochaine conférencière et Vice-Présidente de la Shaasm, s’est attachée, en ayant le regard de quelqu’un de passionné par la mer et par cette race, un peu à part, des hommes qui la fréquentent. [Illustration : Bataille de Trafalgar – 21 octobre 1805 – situation à 17H – tableau de Nicolas POCOCK]