Les câbles télégraphiques transatlantiques, 1850 – 1914

Quand :
18 mai 2015 @ 14:30 – 17:30
2015-05-18T14:30:00+02:00
2015-05-18T17:30:00+02:00
Où :
CCI
Contact :
Raphaël TREGLOS

par Raphaël TREGLOS

Le compte-rendu de cette conférence est publié en juillet 2016 dans les « Annales 2015 » de la SHAASM, mais les limitations imposées par les coûts de l’édition n’ont pas permis de publier d’illustration. Comme la très importante iconographie que j’avais réunie pour la présentation de la conférence était essentiellement constituée de reproductions de photos et gravures d’époque, ainsi que de plusieurs documents personnels, je souhaite en faire bénéficier les sociétaires de la SHAASM qui peuvent accéder, en cliquant ICI, au texte de la conférence accompagné de l’intégralité de ses illustrations telles que présentées le 18/05/2015.

[Illustration : Le Great Eastern en partance pour la pose du câble dit « français » en 1869]
 
Après une domination sans partage des anglais, les efforts français et américains pour se libérer de la tutelle britannique dans les domaines de l’industrie, de la pose et de l’exploitation des câbles télégraphiques marquent l’essor fabuleux de l’industrie et des services mondiaux de transmission de l’information qui n’ont pas encore fini aujourd’hui de refaçonner le globe…
Notre conférencier, Raphaël Tréglos, a travaillé aux Etats-Unis (de 1975 à 1981) pour l’entité héritière d’une de ces compagnies privées françaises, qui a établi en 1879 un câble France / USA pour tenter d’ouvrir une brèche dans le monopole de fait des britanniques sur l’Atlantique Nord. Sur la base de documents majoritairement anglo-saxons et de quelques archives personnelles originales, il retrace le déploiement de la télégraphie électrique (conception, financement, construction, pose, exploitation,…) sur l’axe Europe / Amérique du Nord pendant la seconde moitié du XIXe siècle et à la veille de la grande guerre. Les nationalismes triomphants de cette période conduiront à établir une concurrence acharnée mue par les progrès technologiques, l’habileté commerciale et les politiques extérieures des pays impliqués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *