L’évêché de Saint-Malo, bastion du Jansénisme breton au 18e siècle

Quand :
15 octobre 2012 @ 14:00 – 17:00
2012-10-15T14:00:00+02:00
2012-10-15T17:00:00+02:00

par Christian Boucher.

Ci-dessus, le Cardinal de Noailles (1651-1729), principal soutien des Jansénistes jusqu’en 1728.L’implantation du Jansénisme en pays malouin, un sujet peu ou mal connu, qui méritait d’être remis en lumière surtout que nos deux diocèses de Dol et St-Malo furent les régions les plus touchées par l’expansion de ce courant religieux, originaire de la région parisienne. Rappelons que le Jansénisme était un mouvement rigoriste, opposé à celui du Jésuitisme. Les Jansénistes tenant pour la tradition de St-Augustin la plus austère, les Jésuites pour une morale plus relâchée (« escobarderie ») et une vision moins pessimiste de la Grâce. Ils se livrèrent une guerre féroce, arbitrée par les rois et les papes, au début en région parisienne, puis dans toute la France après que le roi Louis XIV eut achevé sa destruction de Port-Royal (1711). C’est justement cette seconde période du jansénisme 1703-1789, pour les seuls diocèses de Dol et St-Malo, qui sera exposée, détaillant les événements, les institutions, les hommes et leurs querelles, ainsi que les interférences entre Paris et l’évêché, ou Paris et les malouins, dont certaines sont tout à fait inattendues.